6 questions réponses sur la Réduction mammaire

Vous avez une très forte poitrine et considérez que c’est un réel handicap physique et esthétique pour vous. Vous souhaitez faire faire une réduction mammaire mais ne savez pas trop comment se passe la chirurgie des seins. Voici 6 réponses aux 6 questions principales que l’on peut se poser à ce sujet.

Quels sont les cas de réduction mammaire possibles ?

En général, on intervient sur des seins trop lourds, quand leur volume est trop important ou qu’ils sont très affaissés. On intervient également quand les femmes se plaignent de douleurs dorsales avec asymétrie mammaire ou une glande mammaire décentrée. La réduction mammaire à Paris se pratique également lorsque l’aspect est invalidant pour la patiente.

Que se passe t-il avant une intervention de réduction mammaire ?

Pour la plastie mammaire, le chirurgien voit la patiente lors d’un bilan clinique. Il s’informe sur l’absence de contre-indications éventuelles et élabore sa stratégie d’intervention. Un bilan préopératoire est réalisé avec radiographie et mammographie ainsi que la visite avec un anesthésiste et un cardiologue.

Comment se déroule l’intervention de la réduction mammaire ?

Cette intervention se déroule sur anesthésie générale. Le sein est dessiné et le retrait des excès est alors pratiqué. La glande mammaire est remodelée et la peau est tirée.

Combien de temps reste t-on en clinique ?

La réduction mammaire est une opération nécessitant une hospitalisation allant de un à trois jours selon la technique employée par le chirurgien.

Y a t-il des cicatrices après l’opération ?

Selon la technique utilisée pour la plastie mammaire, il y a plus ou moins d’ouvertures. Une cicatrice est faite autour de l’aréole et celle de l’incision sera verticale ou en T. En quelques temps, la cicatrice de l’aréole disparaîtra complètement. L’autre incision va s’amenuiser au fil du temps mais restera un peu visible.

Y a t-il des suites à l’opération ?

Le lendemain de l’opération, la patiente porte un soutien-gorge spécifique. Il n’y a pas ou peu de douleurs. Un léger œdème persiste pendant deux semaines et tout rentre dans l’ordre au bout d’un mois.

Pour en savoir plus sur ce sujet sante-medecine.journaldesfemmes.com

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ce contenu a été publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *