C’est le printemps !

6a014e8bb2a641970d015391ca450d970bSeb Musset twittait il y a quelques jours « C’est le printemps : Échafaudages, ravalements, chantiers, marteaux-piqueurs et et scies à métaux de retour dans les rues de Paris !« 

En tant que provinciale, je pouvais facilement m’imaginer marchant dans les rues de Paris, au milieu du bruit en faisant attention où je mets les pieds et surtout éviter de me faire bousculer dans cette magnifique ville de gens pressés !

Mais en province le printemps c’est autre chose !

C’est les oiseaux qui chantent dès le lever du jour.
La famille canards qui traverse la départementale pour aller prendre le bain à la rivière…
C’est les fleurs qui poussent aux bords des chemins, les arbres qui fleurissent…
Quel plaisir de découvir les premières violettes, les myosotis qui répendent leurs minuscules petites fleurs roses et bleues dans tout le jardin.
Ok ça c’est la carte postale !

En fait c’est aussi l’herbe qui pousse dans les jardins, surtout la mauvaise (en fait ce qui devrait être un jardin, mais ça ressemble plus à un champs en jachère) !
Pour plaire à Yann c’est l’épandage à fond les tracteurs et surtout les effluves malodorantes en prime  (faut dire que « chez nous » le Préfet a encore donné une autorisation d’extension de porcherie) !

Donc dimanche dernier c’était pour mois le début des acivités plein air de remise en forme et formes !

Tout commence par une étude de sol, sec ou mouillé ?
Tondeuse électrique ou à essence ?
C’est selon le terrain…
Est-ce que les outils fonctionnent ?
Les ai-je bien rangés propres à la fin de l’hiver, tant pis pour moi dans le cas contraire…
Mince la débrouisailleuse à une durite qui fuit, je la remplace en partie, maintenant c’est le réservoir, allez zou un peu de silicone et le tour est joué, merde : faut attendre 12 heures de séchage !
C’est moi qui vais la péter la durite !

Ne pas se chercher de mauvaises excuses, allez je saute dans un jeans, j’enfile deux pulls, une doudoune sans manches, une paire de bottes en caoutchouc, un bonnet (y’avait un vent à décorner tous les cocus des Côtes d’Armor) et voila le tableau super sexy de la future « Miss Bretagne sénior au jardin »…

Ce matin les courbatures me rappellent qu’il faut souffrir pour être belle et surtout que je n’ai plus 20 ans depuis longtemps !
Bon dimanche prochain ça ira mieux, je vais me reposer au boulot, ne le dites pas à mon patron 😉

Avec l’arrivée du printemps pourquoi ne pas faire une petite escapade dans des jardins. C’est ici que cela se passe!

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *