Du poulet pour un anniversaire !

6a014e8bb2a641970d015391ca4472970bPendant que certains  comme Yann, Nicolas, Marie-Georges souhaitent un joyeux anniversaire à Didier Goux (Le chef de la meute des Gâteux, à qui je souhaite aussi un joyeux anniversaire !), je me préoccupe de ce que je vais manger à l’avenir !

Jean Ferrat l’avait chanté dans La Montagne « Il faut savoir ce que l’on aime, et rentrer dans son H.L.M, manger du poulet aux hormones ».

Comme les hormones ne suffisaient pas ils nous ont rajouté les bactéries !
– Deux poulet aux  Campylobacters pour la table 10, envoyez !

La France premier pays producteur en Europe de volailles (+ de 800 000 tonnes de poulet /an) n’est pas épargnée par ce fléau !
On pouvait lire dans le Parisien que 76 % des volailles testées dans nos abattoirs contiennent des Campylobacter et 7,4 % des salmonelles

Pour info la salmonellose et la campylobactériose sont les « deux maladies de source alimentaire les plus fréquemment répertoriées chez l’homme ».

Alors attention l’intox avec ou sans sauce !
En clair vous risquez de crises de gastro-entérite !

Ce qui m’énerve le plus c’est que l’on sait que cette contamination massive des volailles est due à la taille des élevages !
80 % des élevages en  batterie les poulets sont parqués au sol à raison de 22 / mètre carré (rien qu’à voir la photo je suis dégoutée et écœurée pour ces pauvres volatiles.)
Non seulement ces conditions d’élevage sont synonymes de mauvais traitement à animaux mais en plus elles favorisent la prolifération des bactéries d’un animal à l’autre en un temps record.

Pendant combien de temps vont-il continuer à nous faire bouffer de la merde ?
Ne vaut-il pas mieux manger moins mais de qualité ?
Enfin c’est vous qui voyez…

Ah, pour Monsieur Goux, à qui je renouvelle mes meilleurs vœux et pour le plaisir, je vous propose d’écouter Monsieur Jean Ferrat.

http://www.youtube.com/watch?v=vBh9BNGzROM&w=480&h=385

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *