Qu’est-ce qu’une diverticulite ?

La diverticulite est une inflammation qui touche le côlon. Cette maladie vient de ce que l’on appelle les diverticules, ce sont des petites « poches » ou hernies qui se trouvent le long du côlon et dans le gros intestin. Ces poches ne mesurent généralement pas plus d’un centimètre de diamètre. A savoir qu’à plus de 60 ans, les diverticules sont très communes, en effet un sexagénaire sur deux en développe sans même qu’il ne s’en rende compte puisqu’ils peuvent ne pas entrainer de symptômes. Les diverticules sont les conséquences de constipation chronique par exemple ou encore d’une faiblesse du côlon lors des pressions exercées. Malheureusement ces diverticules peuvent s’enflammer ou s’infecter et c’est dans ce cas que l’on parle de diverticulite ou de sigmoïdite.

 

Quels sont les facteurs favorisant l’apparition de diverticules ?

La diverticulite se manifeste dans moins de 10 % des cas de diverticulose. Cette pathologie se caractérise par des douleurs très vives et constantes au niveau de l’abdomen, de la fièvre, des nausées et des vomissements. Il est alors nécessaire  de consulter un médecin de façon urgente. Avant 30 ans ce genre de complications est très rare, mais à partir de 40 ans, la sensibilisation du côlon est plus importante. La sédentarité due à une activité physique moindre, ainsi qu’une mauvaise alimentation pauvre en fibres alimentaires vont favoriser le développement des diverticules.

De très graves complications peuvent découler d’une diverticulite si elle n’est pas prise en charge à temps, comme un abcès sur l’intestin, une perforation ou encore une péritonite qui nécessitera une hospitalisation d’urgence ainsi qu’un acte chirurgical. Généralement prise en charge en temps et en heure, la diverticulite nécessite pour être traitée seulement un traitement médical à base d’antibiotique et d’anti douleurs.

Quel régime alimentaire pour réduire les risques de diverticulite ?

Afin de prévenir une diverticulite, un régime alimentaire riche en fibre est conseillé, car celles-ci favoriseront des selles plus molles. Consommez des fruits et légumes principalement crus pour garder les propriétés intactes, des légumineuses du type lentilles, haricots, petit pois, du riz brun et du pain complet et éliminez de votre alimentation des aliments riche en graisse ou contenant peu de fibres comme le riz et les pâtes blanches ou les pâtisseries.

Lors d’un départ d’épisode de diverticulite, il est nécessaire de respecter un jeûne de 24 h afin de laisser son intestin au repos puis de réintroduire les fibres alimentaires petit à petit.

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ce contenu a été publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *