QUELS SONT LES APPAREILS AUDITIFS REMBOURSES

La réforme de la couverture santé qui a été initiée au début de l’année 2019 continue de faire son chemin. Le secteur des aides auditives fait partie des postes de soin qui bénéficient de la réforme 100 % santé. Les malentendants peuvent jouir d’une moindre charge en faisant l’acquisition de leurs aides auditives. Leur « reste à charge » peut être réduit jusqu’à zéro, mais cela ne concerne que certains types d’appareils auditifs.

Les changements concernant le remboursement des appareils auditifs

Si pour un individu âgé de 21 ans ou plus et soumis au régime 100 %, le remboursement de la Sécurité Sociale était de 199,71 € en 2018, 300 € en 2019 et 350 € en 2020, il était de 400 € en 2021. La réforme du reste à charge zéro n’intéresse cependant qu’une classe dite « 1 » des appareils auditifs, mettant en marge ceux du genre amplificateur auditif ou assistant d’écoute, lesquels sont vendus sans réglages. La prise en charge intégrale des aides auditives est rendue possible grâce au fait que premièrement, la base de remboursement des prothèses auditives a été doublée par l’assurance maladie, deuxièmement, la prise en charge de la Sécurité Sociale est entièrement comblée par les complémentaires santé pour les appareils de classe 1 depuis 2021 et troisièmement, le prix des prothèses auditives de classe 1 a été plafonné par les audioprothésistes.

Les appareils auditifs de classe 1

De tels appareils sont des dispositifs d’aide auditive numériques assurant les fonctions essentielles, mais répondant également à un certain nombre de critères de qualité. Leur amplification sonore doit au minimum être de 30 dB. Ils ont au moins une douzaine de canaux de réglage. Les options d’un appareil auditif sont par exemple d’être équipé d’un système anti-acouphènes, d’un système anti-réverbération, d’une connectivité sans fil, d’une directivité microphonique adaptative ou d’un réducteur de bruit de vent, de disposer d’une bande passante élargie supérieure ou égale à 6 000 Hz ou d’une fonction d’apprentissage de sonie ou aussi d’être capable de synchronisation binaurale, c’est-à-dire d’échanger des données avec d’autres appareils auditifs. L’appareil de classe 1 doit proposer au moins 3 de ces options.

Prix et modalités de remboursement

Quand nous avons parlé de plafonnement du prix des appareils auditifs fait par les audioprothésistes, il s’agit de 950 € TTC par oreille. Les adultes de plus de 21 ans profitent d’un remboursement de 400 € par appareil de la part de la Sécurité Sociale et les jeunes, d’un remboursement de 1400 €. Tant que l’appareil que vous achetez est catégorisé dans la classe 1, vous serez le bénéficiaire de la participation de votre complémentaire santé qui viendra compléter celle de la Sécurité Sociale pour faire en sorte que votre reste à charge soit zéro. La condition pour cette complémentaire santé toutefois, c’est qu’elle vous lie avec un contrat dit « responsable », c’est-à-dire répondant aux requis de la réforme 100 % santé. En dehors de ce dispositif, il vous sera toujours possible de profiter d’un remboursement partiel et d’une aide complémentaire comme celle de l’AGEFIPH, du FIPHFP ou de l’OETH ou l’aide financière PCH.

Qu’ils soient de la marque Signia, Resound ou encore Starkey, l’appareil auditif que vous acquérez avec la prescription donnée par un audioprothésiste sera remboursé et même jusqu’à 100 % à partir du moment où il est inclus dans la classe 1 selon la définition de la réforme 100 % Santé et du moment que vous êtes lié avec votre complémentaire santé par un contrat responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *