Comment gérer la cuisine de votre restaurant ?

Si vous débutez dans la gestion de restaurant, il peut être décourageant de savoir par où commencer. Vos tâches incluent souvent la gestion de la sensibilisation de la communauté, la médiation des conflits de personnel, la gestion des stocks, la satisfaction des attentes des clients, etc., tout en veillant au bon fonctionnement de l’avant et de l’arrière de la maison. De la priorisation à la délégation, les gérants de restaurant doivent puiser dans une variété de compétences pour réussir.

Réorganisez votre menu selon les saisons

Bien sûr, avoir des plats de signature est un excellent moyen de fidéliser les clients, mais il en va de même pour changer les choses. Pensez à réaliser une fiche technique recette pour mieux vous organiser. Même le simple fait de réorganiser votre menu pour chaque saison aide votre cuisine à garder les choses fraîches et facilite le travail avec les fermes et les fournisseurs locaux qui cultivent différents fruits, légumes et herbes, selon la saison.
Pendant l’été, les pêches et les courgettes sont d’excellents ajouts à une salade ou à un apéritif. En hiver, les choux et les carottes peuvent vraiment égayer une entrée ou un plat d’accompagnement. L’utilisation d’ingrédients locaux de saison empêchera non seulement le menu (ou la cuisine) de votre restaurant de se sentir rassis, mais vous pourrez probablement économiser de l’argent sur les frais de transport que vous paieriez normalement pour importer des articles.

Rendez le travail amusant !

De nombreux experts soulignent l’importance de favoriser les liens avec les membres de votre équipe et de s’assurer qu’ils se sentent valorisés dès le premier jour. Et bien qu’aucun lieu de travail efficace ne soit uniquement amusant, si chaque employé redoute son quart de travail, quelque chose ne va pas. Faites des vérifications occasionnelles, soyez ouvert aux critiques réfléchies et écoutez vraiment ce que votre équipe dit de son expérience professionnelle. Misez sur la fiche technique recette pour plus d’organisations.
Aucun gestionnaire n’est parfait, et il n’y a aucun moyen de se préparer à tous les contretemps inattendus qui peuvent survenir dans votre restaurant. Mais il existe certaines stratégies et caractéristiques que vous pouvez adopter pour vous assurer que vous faites votre travail au mieux de vos capacités – et au profit de votre personnel et de l’entreprise dans son ensemble.

Organisez des postes de travail spécifiques

Pour éviter que le personnel ne se gêne dans la cuisine, aménagez des espaces de travail pour des tâches spécifiques. Chaque chef doit avoir son propre espace pour préparer et cuisiner. La contamination croisée des aliments est une préoccupation sérieuse pour les clients souffrant d’allergies alimentaires, c’est pourquoi vous devez mettre en place différentes stations pour différents travaux et vous assurer que les aliments restent sûrs à tout moment.
La fraîcheur d’un repas est très importante – mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas préparer vos repas avant d’ouvrir vos portes. Pour augmenter l’efficacité de votre restaurant, préparez autant que possible à l’avance. Par exemple, les légumes peuvent être épluchés avant l’ouverture de votre restaurant pour éviter que le personnel ne le fasse pendant les périodes de pointe. Des tâches simples comme aiguiser les couteaux, s’assurer que tout l’équipement est propre et que le réfrigérateur est organisé peuvent augmenter l’efficacité de votre restaurant et vous faire gagner un temps précieux.

LA MISE EN ŒUVRE D’UN PLAN DE MAITRISE SANITAIRE

Tout établissement incluant dans son activité principale la manipulation de denrées alimentaires est tenu de détenir ce qu’on appelle PMS ou Plan de Maîtrise Sanitaire. Pourquoi ce document, de quoi est-il constitué et comment mettre en œuvre le plan qu’il présente ?

Pourquoi le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) ?

Dans l’optique de préserver la santé du public, les autorités gardent un œil permanent sur la sécurité alimentaire et pour ce faire, elles ont établi des exigences réglementaires à faire remplir par tout établissement soumis ou non à un agrément mais détenant, préparant et distribuant des denrées alimentaires. L’objectif est d’assurer l’hygiène alimentaire afin de prévenir les risques liés aux dangers biologiques, chimiques et physiques menaçant les denrées et leurs consommateurs. Les mesures établies par l’Union Européenne à cet effet sont présentées dans son Paquet Hygiène qui est un ensemble de textes législatifs visant à instaurer des outils permettant de gérer les alertes sur l’ensemble de la chaîne alimentaire. Le devoir de l’établissement manipulant des denrées alimentaires sera de suivre les bonnes pratiques d’hygiène et mettre en place un plan HACCP et le système de traçabilité qui va avec.

PMS et mise en place des bonnes pratiques d’hygiène

Dans l’application du plan de maîtrise sanitaire, le respect des bonnes pratiques d’hygiène va faire l’objet de l’établissement d’un document officiel. Celui-ci mettra en exergue premièrement les informations portant sur le personnel et leur formation à la sécurité sanitaire des aliments, l’entretien de leur tenue vestimentaire et l’organisation de leur suivi médical ; deuxièmement l’organisation de la maintenance des locaux, du matériel et des équipements d’exploitation ; troisièmement les mesures d’hygiène indiquées avant, pendant et après la production ; quatrièmement le plan de lutte contre les nuisibles ; cinquièmement la vérification de la potabilité de l’eau utilisée ; sixièmement la maîtrise des températures de stockage, de fin de cuisson et de refroidissement ; septièmement les contrôles à réception des denrées et à expédition/vente des produits.

PMS, procédures de conformité HACCP et procédures de traçabilité

Le plan HACCP (plan d’analyse des dangers et des points critiques pour leur maîtrise) demandé à l’établissement du secteur alimentaire par la réglementation doit mettre en exergue les points critiques et les dangers dans le but de les maîtriser. Le GBPH ou Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène instruit l’établissement dans sa démarche suivant son secteur d’activité d’appartenance. Doit y figurer l’analyse des dangers suivie des recommandations vvisant le respect des règles d’hygiène établies par le Paquet Hygiène. Pour ce qui est de l’exigence de traçabilité, l’établissement devra fournir des étiquettes sanitaires sur ses produits, tenir la liste de ses fournisseurs et clients non-particuliers, établir une fiche de fabrication journalière et afficher les procédures portant sur la gestion des produits non conformes et celles gérant le retrait ou le rappel des produits présentant des défauts majeurs. La mise en œuvre d’un Plan de Maîtrise Sanitaire est l’application d’une série de procédures d’information et de gestion des risques liés à l’exploitation des denrées alimentaires faite par un établissement travaillant dans l’alimentaire. Cette série de procédures est matérialisée par des documents à contrôler par les autorités de la sécurité sanitaire des aliments.

Le cannabidiol dans vos plats

L’ achat CBD pour cuisiner est une pratique très en vogue. Le cannabidiol est ajouté aux aliments pour profiter de tous ses bienfaits de guérison. Il a des effets anti-inflammatoires, antioxydants et neuroprotecteurs. Comment utiliser le CBD dans les plats ? Quelles sont les recettes possibles avec le CBD ? Quelles sont les précautions à prendre ?

Le CBD à la cuisine

Il s’agit d’un composé non psychoactif provenant de la plante de cannabis. Il existe plusieurs produits de grande consommation contenant du CBD tels que les aliments et les boissons. Il est possible de l’intégrer dans la cuisine. Il a de réels avantages en matière de santé. Son utilisation dans la cuisine constitue l’un des moyens simples pour l’introduire dans son programme de santé au quotidien. Il est utilisé pour traiter plusieurs affections comme l’anxiété, la douleur, les crises d’épilepsie, l’insomnie et la dépression. Il permet de palier aux effets secondaires des traitements de certaines maladies telles que le cancer.

Les avantages du CBD dans l’alimentation

Vous pouvez acheter du CBD sur le site Hexagone Vert, son ajout à la cuisine constitue une excellente manière d’incorporer des propriétés curatives dans la routine quotidienne. On s’en sert depuis des siècles en raison de ses propriétés analgésiques et calmantes. Il est recommandé pour les syndromes douloureux chroniques, les troubles du sommeil, l’insomnie, la dépression, l’anxiété, la diminution de l’hypertension artérielle, l’amélioration des divers symptômes d’états inflammatoires, de traitements cancéreux et du diabète de type 2. Le CBD peut être ajouté aux aliments tels que la dinde, les amandes, les noix, le lait, le fromage blanc, les avocats et kiwi pour combattre les cauchemars et l’insomnie. Face à la dépression et à l’anxiété, il est recommandé de consommer du CBD avec du saumon, du maquereau, de la sardine, de la truite, des noix du Brésil, des œufs, des graines de citrouille, des myrtilles et de l’asperge. Le CBD est aussi efficace contre l’inflammation et la douleur.

Comment utiliser le CBD à la cuisine ?

Le CBD peut être ajouté à des aliments. La première exigence est de s’assurer que le produit est de toute 1ère qualité. Le CBD étant liposoluble, il peut être ajouté à des graisses saines comme l’huile de coco, l’huile d’olive, le ghee, le beurre de coco ou le beurre nourri à l’herbe. L’huile de CBD est très appréciée sur les salades surtout avec de l’ail ou de chili. Le CBD est exquis sur des préparations telles que les oeufs brouillés, la vinaigrette, la sauce pour pâtes, la marinade, la pizza, le guacamole, la soupe ou la purée de pommes de terre. Il n’est pas interdit d’ajouter du CBD aux friandises sucrées à savoir les chocolats, les gâteaux, les brownies, les gélifiés, les biscuits, les bonbons et les boulettes énergétiques. Le CBD peut être pris avec la smoothie du matin ou avec du lait au curcuma.

La posologie du CBD à la cuisine

Le CBD peut servir à la cuisine comme un complément ou pour faire la cuisine. Il est recommandé de cuisiner tout au début avec une petite dose. Il est possible d’utiliser 25 mg au quotidien et d’augmenter progressivement la dose de 5 à 10 mg selon les réactions de l’organisme. Il a été démontré que les doses fortes de 750 mg voire 1500 mg consommées 2 fois par jour optimisent les résultats de la thérapie en cas de troubles divers. Il n’est cependant pas nécessaire de prendre des doses fortes pour bien profiter de tous les bienfaits du CBD.

Les particularités des fromages affinés

Le fromage est un aliment indispensable à l’homme. Non seulement il renferme des apports nutritifs, mais en plus, il satisfait les papilles gustatives des petits et grands.

Le fromage, un aliment de baseFromage affiné, c’est comment ?

Le goût et la texture des fromages affinés varient généralement en fonction du degré d’affinage. L’action d’affiner ce produit laitier consiste principalement à le placer dans un endroit particulièrement bénéfique pour son développement. Il s’agit d’une cave d’affinage qui est spécialement conçue pour les fromages. C’est en effet le meilleur endroit pour développer les saveurs de cet aliment à cause du taux d’humidité plus faible et de la température qui se dégage de la cave. C’est aussi la principale raison de la contenance de ce fromage en acides gras concentré.

Quelles sont les différentes étapes de l’affinage du fromage ?

L’affinage du fromage ne peut débuter qu’après que le caillage soit terminé. Cette première action est primordiale. Elle permet la séparation du caillé et du petit-lait. Une fois que vous avez fini d’égoutter, de saler, de mouler et de presser le caillé, vous pouvez alors commencer l’affinage du fromage. Cette deuxième action se déroule en plusieurs étapes dont voici les plus importantes.

L’affinage de la croûte et de la pâte

La formation de la croûte est causée par le sel fixé par la pâte. Elle se forme donc juste après que le premier séchage soit achevé. Cette croûte se développe différemment en fonction de la solution utilisée pour laver les fromages. Pour les pâtes pressées, c’est l’application de la Morge qui fait que la saveur soit amplifiée et la croûte bien raffermie. Cette technique consiste à rajouter la quantité de sel nécessaire en frottant la surface du fromage par une solution à base de saumure. Pour les fromages à pâte molle, il est nécessaire de les laver avec une solution saline mélangée avec de l’alcool afin que la croûte soit lavée. Avec les fromages à croûte fleurie, leur lavage requiert l’utilisation d’une solution basée sur le champignon et le penicillium. Ainsi, pour que la flore sur la croûte se développe, il est utile de les frotter et de les retourner. L’étape suivante concerne l’affinage de la pâte. Les protéines, les sucres et les lipides qui se trouvent dans le lait se décomposent sous l’action des enzymes. C’est ainsi que l’affinage de la pâte soit complet. Pour que le goût du fromage soit donc plus appétissant, la technique d’affinage est importante. Ce processus renforce les propriétés gustatives et rend cet aliment particulier

Pourquoi faut-il se mettre à cuisiner avec des ustensiles en pierre ?

La cuisson des aliments dans les casseroles ou poêles a un impact considérable sur notre santé. Plusieurs études ont déjà prouvé la toxicité de ces matériaux utilisés en cuisine. Fort heureusement, il existe d’autres alternatives écologiques et avantageuses qui sont les ustensiles en pierre.

ustensiles de cuisine en pierre

Les ustensiles en pierre : qu’est-ce que c’est ?

Si vous êtes à la recherche d’une cuisine à l’allure naturelle, un ustensile de cuisine en pierre est parfait pour vous. En effet, les ustensiles de cuisine en pierre ne sont pas à priori uniquement composé de pierre, mais de fonte d’aluminium avec un revêtement de micro particules de granit ou d’un mélange de particules de pierre et de céramique.

Le revêtement en pierre est la caractéristique à privilégier, car ceci permet de conserver le goût authentique des aliments. Mais en dehors du design, sa nature anti-adhésive très performante permet de cuisiner n’importe quel délice. Ainsi, cet ustensile de cuisine ne colle pas et rend la cuisson de vos mets beaucoup plus agréable.

De plus, les ustensiles de cuisine en pierre sont plus performants et écologiques que ceux en PFOA qui, à long terme, s’avèrent toxique et dangereux pour la santé. Par ailleurs, les ustensiles en pierre s’adaptent plus facilement à tous les types de feu. Que ce soit un feu doux pour une cuisson longue ou un feu vif pour une cuisson courte, vous n’aurez aucun mal à utiliser la pierre.

Les ustensiles en pierre : pour une cuisine saine et savoureuse

Grâce à ses propriétés et à sa surface hautement anti-adhésive, ce type d’ustensile rend la cuisine saine, légère et sans matière grasse. En effet, la structure en pierre permet à la fois d’éviter de brûler les aliments et d’améliorer la qualité de la cuisson. Par conséquent, c’est le parfait ustensile de cuisine pour rendre vos repas succulents et faire des heureux si vous êtes en famille. Non seulement vous mangerez sain, mais vous mangerez délicieux également.

Choisir vos ustensiles de cuisine en pierre

Pour choisir le meilleur ustensile de cuisine en pierre, il est important de vous baser sur certains critères. Nous vous conseillons de prendre en compte les critères suivants.

Maniabilité et praticité

Il est conseillé de choisir des ustensiles pas trop lourds, avec des dimensions faciles à porter. Pour cela, choisissez en fonction de vos besoins et gardez à l’esprit qu’ils doivent être facilement maniables pour vous. Un manche amovible est un excellent atout, car vous avez la possibilité de le retirer. En ce qui concerne les couvercles, ils permettent une meilleure cuisson de vos plats et également de les garder au chaud. Veillez à ce qu’ils soient compatibles avec tout type de feux (gaz, four, plaques à induction, etc).

Facilité d’entretien

Ici, il est capital de veiller à ce que votre ustensile de cuisine en pierre soit lavable au lave-vaisselle et facile à entretenir. Cela vous sera d’une aide précieuse qu’il puisse être lavé au savon sans faire recours à d’autres produits spécifiques.

Revêtement céramique ou pierre ?

Sur le plan sanitaire, les deux sont adéquats. Cependant, il est mieux d’opter pour des produits qui résistent à l’usage quotidien sur le long terme. Le revêtement céramique par exemple est plus fragile et sensibles aux chocs. Par contre, un ustensile en pierre est plus résistant et conserve toutes ses propriétés anti-adhésives.

LES VERTUS DU THE BIO

Deuxième boisson la plus bue au monde, le thé mérite qu’on garantisse ses bienfaits pour qu’il ne fasse vraiment que le bien aux populations. Les acteurs de l’agriculture biologique n’ont pas manqué d’ouvrir la voie au thé bio pour atteindre cet objectif. Il fallait faire retrouver les vertus premières du thé dans les tasses de chacun.

Le thé industriel a des vertus piétinées

Le thé issu de la production biologique est un thé qui s’affranchit de la toxicité cachée du thé de la production industrielle. Savez-vous que mine de rien, cette seconde catégorie de thé contient des substances qui agressent en cachette l’organisme de son buveur ? Mesuré à l’échelle des milliards de consommateurs du monde entier, c’est catastrophique. Recevant des produits chimiques comme les pesticides et autres pulvérisations, les feuilles de thé vert de même que les bourgeons de thé blanc ne sont même pas lavés avant d’être séchées. De même, les feuilles de thé pu’er sont post-fermentées, celles du thé noir oxydées et celles du thé oolong semi-oxydées. Le thé bio s’est détaché de ces vices de la production industrielle trop axée sur le profit.

Les bienfaits du thé bio

Premièrement, la production biologique des théiers évite de faire intervenir les produits écologiquement néfastes comme les engrais chimiques et les pesticides chimiques, alors les feuilles tout comme les bourgeons du thé bio sont exempts de nocivité. Deuxièmement, les producteurs et distributeurs du commerce bio prennent la peine de s’assurer de la propreté des matières premières avant de les moudre ou de les emballer directement, donc le consommateur consomme du propre. De ce fait, le thé bio est le seul en mesure de livrer sans altération à son buveur toutes les vertus qu’on lui connaît dont notamment ses pouvoirs antioxydant, anti-âge, relaxant, amincissant et surtout qui booste le système immunitaire et cela, sans parler de sa saveur et de son parfum qui on ne peut plus authentiques.

C’est un produit qui veut du bien à la terre et aux récolteurs

Le thé issu de l’agriculture biologique a également des vertus qui intéressent les domaines de la biodiversité et de la santé des cultivateurs et récolteurs. Si les plantations industrielles se focalisent sur la monoculture intensive détruisant la terre et les pollinisateurs dans leur course vers la productivité, les plantations bio se fondent sur une agriculture raisonnée qui privilégie l’épanouissement de la biodiversité en préservant chaque plante et chaque type d’insecte qui entrent en jeu. De par l’absence des substances chimiques habituellement répandues sur les plantations et que les récolteurs inhalent des heures par jour, les travailleurs des plantations bio sont en mesure de jouir d’une espérance de vie plus grande. Les meilleurs principes actifs du thé sont concentrés dans le celui qui est bio, non dégradés par les produits néfastes utilisés dans la production industrielle sans âme. La santé de leurs consommateurs ne peut qu’être meilleure après avoir longtemps subi les méfaits insoupçonnés du thé industriel et ce, sans parler des bienfaits que sa production apporte au monde des cultivateurs et à la biodiversité.

Des idées pour ne pas que les clients s’éternisent dans votre restaurant

Plus les clients durent dans votre restaurant, plus ils ont une mauvaise image de vous. Vous avez la possibilité de mettre un frein à cela. Pour cela, découvrez les conseils pour ne pas que les clients s’éternisent dans votre restaurant.

Ne retardez pas la remise des chèques

Combien de fois avez-vous remarqué des clients qui tapent du doigt en attendant que le serveur leur apporte leur chèque ? Les gens sont impatients et n’ont pas beaucoup de temps pour attendre la facture.

En formant un serveur à la remise astucieuse d’un chèque de restaurant, on résout le problème des longs délais d’attente pour tout le monde, et on augmente généralement le pourboire. La lenteur de la livraison d’un chèque ralentit également tout le reste. Vos clients actuels ne peuvent pas partir avant d’avoir reçu l’addition, mais vous devez les faire sortir pour faire de la place aux nouveaux clients qui attendent toujours une table.

Curieusement, la même chose se produit à l’inverse lorsque les clients dépassent leur temps d’accueil et s’attardent à table alors que d’autres clients attendent d’être assis. Un coup de pouce poli signale généralement au client moyen qu’il est temps de partir.

Améliorer l’efficacité du service de table

Les bus et les lave-vaisselle ne font peut-être pas partie de l’entrée de la maison, mais ces employés sont très compétents lorsqu’il s’agit d’améliorer les temps d’attente et de créer un flux rapide pour votre établissement. Les serveurs qui ont un bon rapport avec l’arrière de la maison ou le personnel de cuisine ont le temps d’attente le plus court pour les tables de leur section.

Lors d’une journée chargée, les plats peuvent s’empiler sur les tables, décourageant ainsi les clients qui attendent encore d’être servis. Ce manque d’efficacité donne également au restaurant un aspect négligé et plutôt désagréable à manger.

Réduire l’apathie du personnel

Lorsque les clients voient le personnel assis ou bavardant, ils s’irritent pendant qu’ils attendent le service. Le client doit peut-être retourner au travail, ou il essaie peut-être de se rendre au cinéma avant le générique de début. En voyant des employés indifférents rester assis sans rien faire, les clients perdent leur confiance dans votre restaurant. Chargez le directeur du restaurant de service d’encourager les employés à mettre un pull sur leur uniforme ou à changer complètement de tenue, avant de s’asseoir pour discuter. Mieux encore, mettez à leur disposition un salon confortable qu’ils pourront utiliser pour reposer leurs pieds fatigués pendant leurs pauses. La borne de commande permet également aux clients de ne passer par le personnel pour passer commande. Vous pouvez donc installer une borne de commande restaurant. Cela va permettre de réduire le temps d’attente des clients.

Utiliser un système de point de vente (POS)

Essayer de gérer un restaurant sans système de point de vente, c’est comme piloter un avion sans radar. Un système de point de vente dédié aux restaurants vous offre des dizaines de fonctionnalités qui peuvent vous aider à gérer un restaurant plus efficace et à réduire vos temps d’attente. En voici quelques exemples :

Gestion simple du personnel

Donnez à votre équipe un moyen facile de pointer et de comprendre qui sont vos meilleurs employés afin de pouvoir les employer pendant vos périodes les plus chargées.

Gestion puissante des stocks

 Assurez-vous de ne jamais manquer d’un ingrédient utilisé dans l’un de vos plats préférés.

Des rapports détaillés peuvent vous aider à mieux comprendre vos opérations commerciales afin d’optimiser votre efficacité et vos performances.

Même avec tous les plans de préparation et d’urgence du monde, la réduction des temps d’attente dans les restaurants est une cible mouvante. Ce qui fonctionne aujourd’hui ne fonctionnera pas forcément demain. Cela est particulièrement vrai si vous constatez un afflux inattendu d’un grand nombre de clients. Cependant, avec les bons outils, les bonnes technologies et les bons processus en place, vous serez bien placé pour relever ce défi.

Comment choisir la meilleure bouilloire électrique

Une bouilloire électrique est un type d’appareil de cuisine qui sert à chauffer l’eau, le thé et d’autres boissons. L’appareil ne nécessite rien de plus qu’une prise de courant et un moyen de brancher une alimentation électrique. Elle peut donc être utilisée dans une petite pièce à part. Une bouilloire électrique est un type d’appareil de cuisine qui sert à chauffer l’eau, le thé et d’autres boissons. L’appareil ne nécessite rien de plus qu’une prise de courant et un moyen de brancher une alimentation électrique. Elle est donc adaptée à une utilisation dans un petit appartement.

Le corps est composé de matériaux qui l’aident à conduire efficacement la chaleur.

La plupart des bouilloires électriques sont en acier inoxydable avec un revêtement en émail coloré. La poignée est fixée directement à la partie supérieure du corps, ce qui permet d’embrayer facilement la bouilloire, située derrière le germe.

La bouilloire est régulièrement munie d’un couvercle sur le bec verseur qui comporte un petit trou pour permettre à la vapeur de s’échapper. Lorsque l’eau est chauffée, la vapeur crée un son que les amateurs de thé appellent le plus souvent le chant. Une caractéristique qui rend la bouilloire électrique unique est l’élément chauffant qui se trouve dans la base de l’appareil.

Les unités avancées comprennent également un panneau de contrôle qui permet d’allumer et d’éteindre la bouilloire électrique et de sélectionner les réglages de température. La plupart des bouilloires électriques actuellement sur le marché sont également dotées d’un dispositif de sécurité qui éteint automatiquement l’appareil après un certain temps.

Comment choisir les meilleures bouilloires électriques pour les personnes âgées

Il y a plusieurs facteurs à prendre en compte lorsqu’on choisit une bouilloire électrique pour les personnes âgées, notamment :

1. le poids

La bouilloire ne doit pas être trop lourde, car un poids trop important pourrait permettre à une personne âgée de perdre plus facilement le contrôle lorsqu’elle la soulève.

2.un mode d’arrêt automatique

La bouilloire devrait s’éteindre automatiquement au cas où une personne la laisserait allumée par erreur. Cette fonction permet de s’assurer qu’une personne n’a pas à se fatiguer les oreilles pour écouter une bouilloire qui siffle.

3. base solide

Il s’agit d’une caractéristique essentielle à prendre en compte car elle tient l’élément chauffant. La bouilloire doit avoir une base antidérapante pour la sécurité et pour l’aider à supporter l’usage quotidien.

4. poignée de maintien au frais

La poignée doit être isolée et conçue de telle sorte qu’elle ne soit pas chaude pendant tout le processus d’ébullition.

5.jauge à eau

Cela permet de connaître la quantité de liquide que l’on boit au cours de la journée.

6. Sans fil

Il faut envisager de se procurer une bouilloire sans fil pour faciliter le transport des personnes âgées et éviter qu’elles ne s’emmêlent lorsqu’elles versent de l’eau chaude.

7.Sans BPA

Le BPA est un produit chimique qui est utilisé pour produire des matières plastiques. Lorsque le plastique est chauffé, il peut finir par s’infiltrer dans les aliments ou les liquides. Si l’on choisit une bouilloire en plastique, il est important d’étudier ce facteur.

8. bec verseur anti-goutte

Choisir une bouilloire avec un germe sans goutte réduit les risques d’être éclaboussé par l’eau chaude.

9. petite taille

La taille compacte signifie que le poids total de la bouilloire sera inférieur.

10.éléments chauffants dissimulés

Lorsque la bouilloire est allumée, l’électricité se déplace à travers les éléments à l’intérieur de la base pour la chauffer ainsi que l’eau. Ces éléments ne doivent pas être exposés pour rendre la bouilloire aussi sûre que possible.

Quelle herbe aromatique pour quel plat ?

La cuisine, ce petit plaisir que tout le monde se doit de faire au moins une fois dans sa vie. Le fait de cuisiner fait ressortir le talent de chacun. Mais un bon plat est toujours accompagné des bons ingrédients. Cet article vous détaillera justement les herbes aromatiques pour vos repas du quotidien.

Les épices et herbes idéales pour tous les types de viandes

À chaque viande, les herbes les plus assorties. Pour les poissons, optez pour de l’aneth, du basilic, de l’estragon, du fenouil et de la sauge. Les viandes sont souvent accompagnées de fenouil et de l’aneth. En grillade, il faut utiliser les thyms et les romarins. Quant aux volailles, ils ont meilleur goût avec des feuilles fraîches d’estragon. Et même si ce dernier n’est pas une viande, les omelettes restent des plats principaux. Cerfeuil, estragon, persil et ciboulette seront rehausser son goût.

Les herbes assortis pour les accompagnements et entrées

Les herbes aromatiques se doivent aussi de faire partie des accompagnements, des sauces et des entrées. Qui ne connaît pas le riz safrané, avec le safran. Et le laurier-sauce sait aussi se rendre utile avec le riz. Le basilic se marie parfaitement avec les pâtes surtout quand ils sont mélangés avec les sauces tomate. Les fans de cette sauce peuvent également en ajouter même s’ils ne sont pas accompagnés de pâtes. Les légumes sont aromatisés avec l’aneth, le basilic, la sauge, l’estragon et le fenouil. Les sauces chaudes peuvent être accompagnées de l’aneth, du cerfeuil, de la ciboulette, de l’estragon, du safran, des feuilles de laurier-sauce, du basilic, du persil, de la sauge, ou du thym et les sauces à la crème de l’aneth. Les sauces vinaigrettes rencontrent la ciboulette, la menthe, le basilic et le persil. Pour vos soupes, choisissez les feuilles de ciboulette, fenouil, feuilles d’aneth, cerfeuil, coriandre, romarin et thym. Et pour les crudités : cerfeuil, menthe, persil et coriandre.

Et pour les desserts et boissons

Les desserts font souvent appel aux safrans et à la menthe. Les sorbets, les salades de fruits et les compotes peuvent être assaisonnés à la menthe poivrée. Sinon, rien ne vous interdit d’user d’autres plantes aromatiques comme la lavande. L’herbe par excellence des boissons est la menthe. Mais le thé à base des feuilles de sauge ou de la verveine sont également appréciés. Maintenant que vous connaissez toutes ces herbes, il ne vous reste plus qu’à acheter herbes aromatiques cuisine. Vous ne tâtonnerez plus dans vos choix

L’importance du port de bottes de sécurité en cuisine

Tout comme les ouvriers du bâtiment, le personnel de cuisine doit être protégé vis-à-vis de l’environnement du travail. Des chefs aux nettoyeurs, de nombreuses tâches peuvent causer des blessures au travail. D’ailleurs, les organismes de santé fournit régulièrement des statistiques sur les accidents de travail. Ils ont révélé que les glissades, les trébuchements et les chutes sont les accidents de travail les plus courants. A titre d’exemple, lorsque des liquides tombent sur le sol, vous devriez être sérieusement préoccupé et encouragé à prendre les mesures qui s’imposent pour éviter des accidents coûteux et regrettables.

Pour comprendre l’importance de la situation, 43% des blessures graves résultent de glissades, de chutes et de chutes au travail. Cela signifie non seulement que la santé des employés est sérieusement menacée sans les bonnes chaussures, mais cela peut également être préjudiciable aux entreprises et à leurs profits. Avec les bottes de sécurité que vous pourrez fournir, ces statistiques peuvent diminuer et éliminer de nombreux dangers auxquels les employés sont confrontés quotidiennement.

L’importance des chaussures de cuisine

Les chaussures de cuisine sont également conçues pour assurer votre sécurité. Beaucoup ont une structure antidérapante pour vous permettre de rester debout, même lorsque les sols sont glissants. Il existe trois types de certification pour les chaussures antidérapantes.
• SRA : testé sur des carreaux de céramique, humidifié avec une solution de savon dilué
• SRB : testé sur acier lisse avec glycérol ;
• SRC : testé dans les deux conditions ci-dessus.

Il est conseillé de choisir des bottes ayant des semelles antidérapantes SRC qui les rendent idéales pour une utilisation dans les cuisines commerciales. Elles sont fabriquées à partir de matériaux résistants, tels que le cuir, pour offrir un soutien supplémentaire à la cheville et une protection contre les chutes d’équipement.

De plus, investir simplement dans des chaussures sûres est beaucoup moins compliqué que de faire face à des jours d’arrêt de travail des employés de cuisine. D’ autant plus que 4,5 millions de jours de travail sont perdus à cause de blessures sur les lieux de travail.

Eviter de porter les chaussures personnelles en cuisine

Les chaussures personnelles sont fragiles et ne sont pas conformes aux règlements de sécurité dans les cuisines. Dans la plupart des cas, certains employés ne sont pas au courant du degré des risques encourus, alors ne les laissez pas se mettre davantage en danger en négligeant leurs chaussures.