FOCUS SUR L’UTILISATION D’UN ANALYSEUR LOGIQUE

Si vous avez besoin de vous rendre compte de l’évolution binaire des signaux sur différentes voies logiques au fil du temps, c’est de l’instrument de mesure électrique appelé analyseur logique dont vous avez besoin. Comment le mettre en place et l’utiliser, c’est ce que nous allons voir.

Présentation et mise en place de l’analyseur logique

Ce matériel a pour mission d’acquérir à des fins d’analyse des signaux et exclusivement des signaux logiques qu’ils soient lents ou rapide. Il est en mesure de prendre en charge des signaux de fréquence allant jusqu’à 2 Ghz. Afin de récupérer et d’enregistrer un flux d’état, il doit être connecté en parallèle d’un système logique opérationnel. Les modèles ont évolué et aujourd’hui, on a sur certains d’entre eux une fonction d’affichage des signaux parasitaires en plus du fait qu’ils peuvent reconstituer les signaux captés en signaux parfaits. Il existe également des analyseurs logiques assurant des fonctions d’oscilloscope et donc capables de confirmer la qualité analogique des signaux ainsi que de visualiser les signaux analogiques des circuits mixtes.

Analyse d’un enregistrement et analyse des trames de vérification de timing

Pour analyser un enregistrement effectué avec l’analyseur logique, il faut lancer le logiciel d’analyse Zeroplus en mode Démo puisque l’appareil est déconnecté de l’enregistreur. Choisir le mode de démo LAP-C(16128) et ouvrir le fichier avec extension « alc ». Dans l’optique d’améliorer l’affichage du logiciel, il faut au préalable n’afficher qu’une seule voie en sélectionnant les voies inutiles puis en les supprimant au moyen des commandes appropriées. Il faut ensuite modifier la couleur de fond puis augmenter la hauteur d’affichage de la voie. Pour analyser les trames de vérification de timing maintenant, il faut d’abord mettre l’affichage en mode time display, puis sélectionner la zone à mesurer. Zoomez avec la touche F9 et dézoomez avec F8. Vous pourrez placer et déplacer le curseur n’importe où sur le chronogramme. Enfin, sélectionnez l’affichage de la différence de valeurs.

Pour l’acquisition DCC

Il est à savoir qu’il est nécessaire de configurer le trigger sur le connecteur A de l’analyseur logique car la tension DCC est en fait de + ou – 2V. Pour modifier le niveau de son réglage, il faut aller dans le menu de la voie et sélectionner « User Defined et 0V » dans le sous-menu Trigger Property. Pour le trigger delay, il faut mettre la valeur 0% car il n’y a pas besoin d’enregistrer ce qui se passe avant le point de déclenchement. L’acquisition peut alors débuter en appuyant sur le bouton de démarrage de l’enregistrement. La profondeur d’acquisition dépend de la profondeur de mémoire de chaque canal et de la fréquence d’échantillonnage. Il faut sélectionner les valeurs souhaitées pour ces deux paramètres afin de déterminer la durée souhaitée de l’acquisition (par exemple 64 K de RAM et 400 KHz de fréquence. L’analyseur logique est cet appareil de mesure conçu pour permettre d’étudier des signaux logiques sur des voies comme les entrées-sorties d’un microprocesseur ou un bus de données au fil du temps. Il est à installer suivant une disposition en parallèle et s’exploitet via le logiciel Zeroplus.

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *