Les points essentiels à connaitre sur les circuits d’éclairage

Au niveau des installations électriques, l’éclairage du logement constitue l’élément qui domine le plus. L’on viabilise un logement en vue d’avoir un éclairage optimal pendant la nuit. Ces réseaux spécifiques sont logiquement traités par de nombreuses prescriptions des normes en vigueur. Voici tous les points essentiels à retenir concernant toute intervention réalisée par un electricien Parisou par les particuliers à ce niveau.

Que dit la norme sur les points d’éclairage ?

Pour la sécurité et le confort des occupants d’une maison, la norme exige l’installation d’un nombre spécifique de point d’éclairage dans les intérieurs aussi bien qu’à l’extérieur. En résumé, elle demande à ce qu’il y ait au moins un centre lumineux dans chaque pièce. Les accès extérieurs sont aussi à comptabiliser puisqu’il est nécessaire de prévoir un point d’éclairage pour de chaque accès, entre autres porte d’entrée principale, porte de service et bien d’autres encore.

Zoom sur les différentes spécificités des points d’éclairage au sein d’une maison

Chaque point d’éclairage diffèrera selon que la pièce de destination est différente. Il existe également des modèles spécifiques de luminaires qui distinguent chaque source lumineuse.

Les points de centre

Dans le séjour, la cuisine et dans les chambres, le point d’éclairage obligatoire est constitué par un point de centre en plafond. Le dispositif de suspension de chaque point de centre doit pouvoir supporter une charge allant jusqu’à 25 kg. En complément des points de centre, ou dans les autres pièces de la maison, les éclairages peuvent être réalisés par des appliques murales ou par des lampes branchées sur prise commandée. Les boîtes des points de centre doivent être accrochées à l’ossature du plafond par une tige filetée

Le nombre de point de centre au sein d’un logement est équivaut au nombre de pièce à éclairer. L’on distinguera seulement une différence au niveau du modèle de luminaire à installer. Pour le séjour, les chambres ou encore la cuisine, l’on remarquera par exemple un seul point de centre équipe de DCL. Pour les autres pièces supérieures à 4m² hors WC, il est possible soit d’avoir un point centre avec DCL, soit un point en applique. Pour les entrées, il y aura également lieu de disposer un point de centre. Par ailleurs, la salle de bains doit justifier d’un point d’éclairage avec DCL avec obturateur IP X4 ou luminaire IP X4 recouvert.

Les boîtes pour luminaires

Les boîtes de raccordement des luminaires en point de centre ou en applique doivent être équipées d’un socle DCL ou Dispositif de Connexion Luminaire. Celui-ci comporte une prise permettant l’installation ou le remplacement d’un luminaire par simple branchement ou débranchement de la fiche du luminaire. Il existe des boîtes DCL spécifiques pour les points de centre et pour les appliques murales.

Bon à savoir : avant tout remplacement de luminaire, il est important de couper l’arrivée de courant au niveau du circuit. Le mieux est d’acter ce geste de sécurité au niveau du tableau électrique. Les risques d’électrocution sont notables avec seulement une coupure au niveau des interrupteurs individuels.

Particularité des points d’allumage

Les points d’allumage sont spécifiques au niveau de leur installation. En effet, ils doivent être installés à une hauteur comprise entre 0,90 m et1,30 m. En outre, dans chaque pièce, il en faut au moins un près de chaque accès pour faciliter l’allumage des luminaires. Dans les couloirs et les circulations, les points d’allumage pourront être réalisés soit par des commandes manuelles avec ou sans variateur de lumière, soit par une commande automatique par détection de mouvements.

Les circuits d’éclairage dans les habitations

Un circuit d’éclairage ne doit pas comporter plus de 8 points lumineux : plafonniers, appliques, prises commandées, etc. Il est câblé en fils de 1,5 mm² et protégé par un disjoncteur de 16 A maxi ou un fusible de 10 A maxi. Un logement de plus de 35 m² doit comporter au moins 2 circuits d’éclairage. Tous les circuits d’éclairage doivent comporter un fil de terre.

L’évolution de la norme NF C 15-100 affectant les circuits d’éclairage

La norme a revue quelques points au niveau des circuits d’éclairage. La salle de bains notamment a été reprise. Cette pièce doit prévoir 1 point d’éclairage équipé d’un DCL avec obturateur pour attente luminaire ou avec luminaire protégé contre les projections d’eau de toutes directions. L’indice de protection IP X4 est aussi recommandé pour les luminaires dans cette pièce.

En considération des PMR, la NF C 15-100 engage aussi les dispositions générales suivantes concernant les circuits d’éclairage :

  • L’installation d’interrupteurs à plus de 0,40 m d’un angle
  • La présence d’une prise supplémentaire à côté de l’interrupteur dans chaque pièce de l’unité de vie
  • L’installation de commande d’éclairage à chaque niveau pour les logements à étages. Les interrupteurs peuvent être automatiques, par détection de présence, ou manuels.

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ce contenu a été publié dans Maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *