Le titre de cet article paru sur le Monde.fr semble vraiment très alléchant ! Quand on lit le détail et l’exemple qui l’accompagne on a envie de le commenter !
– « Le gouvernement a retenu l’hypothèse d’une croissance du produit intérieur brut de 2,25 % pour élaborer son budget de l’an prochain. Le conseil des ministres doit examiner mercredi un avant-projet de loi sur le pouvoir d’achat, qui prévoit notamment un rachat des jours de repos, un déblocage de la participation, une prime exceptionnelle dans les PME, une indexation des loyers sur les prix, et une réduction de la durée de garantie pour les locataires. »

-« Selon les calculs de Bercy, cités par le journal, une mère célibataire gagnant 1.600 euros par mois et payant un loyer de 600 euros pourra augmenter son pouvoir d’achat d’un montant équivalent, en cumulant la prime à la cuve (150 euros), une prime de 460 euros net de son employeur, quatre jours de RTT rachetés (284 euros), les effets de l’indexation des loyers (101 euros) sur l’inflation et une baisse des prix dans la grande distribution (600 euros) consécutive à la réforme de la loi Galland. »

Alors d’abord toutes les mères célibataires ne gagnent pas 1600 euros et c’est domage, ensuite logiquement elle ne peut même pas avoir un loyer de 600 euros puisqu’elle dépasse  les 33 % d’endettement !
La prime à la cuve à condition d’avoir un chauffage au fuel (par expérience personnelle 150 euros représente tout juste le quart d’une cuve de 1000 litres ce qui est loin de suffire pour un hiver).
Prime de 460 euros de son employeur à quelle occasion ? Juste pour le plaisir ? Au fait c’est qui son patron ?
Quatre jours de RTT rachetés faut encore en avoir et avoir quelqu’un pour garder le(s) enfant(s)…
L’effet indexation des loyers oui je veux bien mais reste à vérifier !
600 euros à récupérer sur la baisse de prix de la grande distribution suite à la réforme de la loi Galland, j’imagine facilement que ça ne concerne pas forcément tous les produits habituels du chariot de la maman célibataire dont on parle donc ça ne fera pas vraiment 600 euros bon on va pas chipoter mais quand même …

Et pour ceux qui sont simples smicards qui n’ont pas d’enfants (ils ont évité de mettre de futurs malheureux au monde peut-être aussi) ceux là ils le récupèrent comment leur mois de salaire en plus dans leur pouvoir d’achat ??? Et pire tous ceux qui n’ont pas accès au logement même pas à 300 euros (ce qui correspond en gros à un logement pour un salaire payé au smic) ils font comment eux ???

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *