Tout savoir sur les lymphocytes

Les lymphocytes sont des globules blancs (globules blancs) dont le rôle est la défense immunitaire de l’organisme contre les maladies infectieuses. Les principaux sont des lymphocytes B et des lymphocytes T. Que ce soit une baisse une lymphopénie ou une lymphocytose, le meilleur moyen de réduire les risques de complication c’est de consulter un médecin. Pour en savoir plus sur les lymphocytes, lisez ce billet.

Les lymphocytes : c’est quoi ?

Les lymphocytes constituent 20 % à 40 % des globules blancs en circulation. Ils sont de petite taille et proviennent d’organes lymphoïdes. Ils se divisent en deux groupes :

  • les principaux organes lymphoïdes primaires sont le thymus et la moelle osseuse
  • les organes lymphoïdes secondaires sont la rate et les ganglions lymphatiques.

Les lymphocytes sont divisés en trois catégories. Les deux principaux sont les lymphocytes B et T, et le troisième est représenté par les lymphocytes du groupe NK. Ces dernières jouent un rôle majeur dans la résistance à l’invasion infectieuse. Quant aux lymphocytes bas et élevés, la classification dépend du taux de lymphocytes par rapport aux normes qui doit être compris entre 1500 et 4000/mm3 soit entre 20 et 40 % du nombre total de globules blanc.

Les lymphocytes bas oula lymphopénie

En dessous de 1500/mm3, le nombre de lymphocytes est faible d’où son appellation « lymphocytes bas ». Ce phénomène est appelé « lymphopénie » et provoque un déficit immunitaire, qui peut être causé par les raisons suivantes :

  • Les maladies qui affectent le sang, comme la leucémie.
  • Les infections virales telles que le SIDA, qui affectent directement le système immunitaire des lymphocytes. En effet,l’infection par le VIH est l’une des attaques lymphocytaires les plus graves.
  • Certains cancers peuvent également provoquer une lymphopénie
  • L’utilisation de médicaments, tels que les immunosuppresseurs où dans le cadre de médicaments de chimiothérapie pour certains cancers

Parfois, un traitement anticancéreux lourd peut provoquer une anémie aplasique, ce qui signifie que la moelle osseuse ne produit plus de cellules sanguines. Les sujets présentant un risque extrêmement élevé de maladies infectieuses sont alors isolés. La fièvre liée à de faibles taux de lymphocytes doit être alertée d’urgence.

Les lymphocytes élevés oula lymphocytose

Une hyper-lymphocytose ou « lymphocytose » correspond à un rapport de lymphocytes supérieur à 8 000 à 9 000/mm3. Des lymphocytes élevés sont un signe de maladies infectieuses, les plus courantes étant les infections virales. Il peut s’agir d’une infection de la sphère ORL (mononucléose, angor), d’une bronchite ou de toute autre maladie infectieuse. Les lymphocytes peuvent également être élevés dans le cancer ou le lymphome. Ils sont généralement plus élevés chez les fumeurs.

Vous aimez cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ce contenu a été publié dans Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *